Elever des enfants qui craignent Dieu – Peter Hammond

Elever des enfants qui craignent Dieu – Peter Hammond

L’évangéliste Peter Hammond est le fondateur et directeur de plusieurs missions en Afrique du Sud, dont Frontline Fellowship. Conférencier reconnu, il est l’auteur de nombreux ouvrages comme The discipleship Handbook et The greatest century of missions.

Peter Hammond

 

Mais la bonté de l’Éternel dure à jamais pour ceux qui le craignent, et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants, pour ceux qui gardent son alliance, et se souviennent de ses commandements afin de les accomplir. (Psaumes 103 :17-18).

 

La Bible nous dit que Dieu cherche la postérité que Dieu lui avait promise… (Malachie 2 : 15)

Quand Dieu a établi son alliance avec Abraham, il a dit : J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. Dieu dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations (Genèse 17 : 7-9).

 

Une priorité des parents

En tant que père, un de mes plus profonds désirs et une de mes plus grandes priorités est d’élever mes enfants en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur (Ephésiens 6 : 4).

Je dois agir selon Proverbes 22 : 6 : Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre. Mon plus grand souci, c’est que mes enfants grandissent pour aimer le Seigneur de tout leur cœur, toute leur âme, et toute leur pensée, et de toute leur force. Je prie pour que mes enfants grandissent pour aimer, croire, obéir, adorer et servir Dieu plus constamment et plus réellement  que je l’ai fait.

Nous devons appliquer cette parole : Nous dirons à la génération future les louanges de l’Éternel, Et sa puissance, et les prodiges qu’il a opérés. Il a établi un témoignage en Jacob, Il a mis une loi en Israël, et il a ordonné à nos pères de l’enseigner à leurs enfants, Pour qu’elle fût connue de la génération future, des enfants qui naîtraient, et que, devenus grands, ils en parlassent à leurs enfants, afin qu’ils missent en Dieu leur confiance, qu’ils n’oubliassent pas les œuvres de Dieu, et qu’ils observassent ses commandements, afin qu’ils ne fussent pas, comme leurs pères, une race indocile et rebelle, une race dont le cœur n’était pas ferme, et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu ( Psaumes 78 : 4-8).

Sache donc que c’est l’Éternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements (Deutéronome 7 : 9).

Le jour de la Pentecôte, l’apôtre Pierre a déclaré : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera (Actes 2 : 38-39).

Car l’Éternel est bon ; sa bonté dure toujours, et sa fidélité de génération en génération (Psaumes 100 : 5).

 

Une responsabilité du père

En tant que père, je suis responsable de faire en sorte que mes fils et mes filles soient élevés pour devenir des pères qui craignent Dieu et des mères qui vont à leur tour élever des fils et des filles qui craignent Dieu, qui vont eux-mêmes devenir des pères et des mères qui vont aimer, honorer, croire et obéir à Dieu. Nous devons élever des disciples qui élèveront d’autres disciples pour que la bénédiction de Dieu soit transmise de génération en génération et que la chaîne ne se brise jamais.

Par la grâce de Dieu, j’ai été béni par quatre merveilleux enfants, deux filles et deux fils. Mon ainé a presque quatorze ans. Notre plus jeune aura bientôt 6 ans. Pour aider des parents plus jeunes, laissez-moi vous partager  plusieurs stratégies pratiques et des tactiques que je cherche à employer pour discipliner mes enfants. Je les partage précautionneusement, parce que ma femme et moi sommes toujours en train de beaucoup apprendre et nous devons encore beaucoup à apprendre et à perfectionner. Néanmoins, nous avons parcouru un long chemin, luttant contre les crises médicales et les challenges de développement, alors que nous étions engagés à plein temps dans un travail missionnaire, jonglant entre l’école à la maison, et beaucoup d’autres engagements. Peut-être que quelques-unes de nos expériences et nos façons de faire seront une aide pour d’autres parents.

 

Un christianisme contagieux

Ma première priorité est de m’assurer que mes enfants aiment Dieu et sa Parole. Une partie de cela peut être enseignée, mais le plus important, c’est qu’ils le voient. Ce n’est pas suffisant pour moi d’apprendre à mes enfants à aimer et à honorer Dieu et sa Parole, c’est vital qu’ils voient que leurs parents aiment Dieu et sa Parole. Notre exemple quotidien est de différentes manières un outil plus éducatif que nos paroles. Ainsi, quoi que nous apprenions à nos enfants, nous devons les modeler par notre propre exemple.

 

Le dimanche est un jour particulier

Le plus tôt possible, nous nous sommes efforcés d’enseigner à nos enfants l’amour et le respect pour la Parole de Dieu, pour l’église et pour le jour du Seigneur. Les enfants s’épanouissent par la régularité du rythme de vie. C’est pourquoi s’assurer que notre calendrier reflète notre foi est le plus important. Les habitudes sont une part vitale pour la vie de disciple. Nous prenons du temps pour ces choses que nous estimons importantes. Dieu a décrété que nous travaillons six jours et que nous donnons le septième pour le repos et le culte. C’était tellement important pour Dieu qu’il nous a donné l’exemple à suivre en se reposant après avoir créé l’univers. Mettre à part le premier jour de la semaine comme un jour spécial est bon pour notre corps, notre esprit et notre âme. Nous avons besoin de prendre du temps pour la relaxation, la réflexion et la restauration de l’âme. C’est une question de rythme et de routine, mais aussi une question de révélation et de souvenir du grand travail de création (Exode 20 : 8-11) et de salut du Seigneur (Deutéronome 5 : 12-15).

 

Honorer le jour du Seigneur

N’importe quelle relation a besoin d’un partage de qualité et nous avons besoin de consacrer au moins un jour par semaine pour développer et approfondir notre relation avec notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Par conséquent, nous devrions faire tout ce que nous pouvons pour protéger le jour du Seigneur afin qu’il ne soit pas envahi et profané. Nos courses familiales, nos sports, nos devoirs ou nos divertissements mondains sont des activités inacceptables pour le dimanche.

 

Respecter le jour du Seigneur

La préparation pour l’adoration le dimanche commence le jour précédent en s’assurant que nos enfants vont suffisamment tôt au lit pour être bien reposés en vue du culte dominical. Nous pouvons aussi encourager nos enfants à respecter le lieu et le jour du Seigneur où nous nous recueillions lors du culte en veillant à ce  qu’ils portent leurs plus beaux habits pour la maison du Seigneur. Et s’assurer que nous arrivons suffisamment tôt pour le culte avec un cœur et un esprit  réceptifs et prêts à être enseignés.

 

Appliquer le sermon du dimanche

Après l’église, nous cherchons à discuter avec les enfants sur ce qu’ils ont entendu et appris, et de quelle manière nous pouvons le mieux appliquer ces principes des Ecritures.

 

Mémoriser la Parole

La mémorisation des Saintes Écritures est également un outil vital dans la vie du disciple : Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se dirigeant d’après ta parole… Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi (Psaumes 119 : 9-11).

Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père (Colossiens 3 : 16-17).

Si nous bâtissons les vies de nos enfants sur le roc de la Parole de Dieu, alors ils se tiendront debout dans les tempêtes de la vie qui les assailliront tout à fait certainement (Matthieu 7 : 24-27). Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier (Psaume 119 : 105).

 

Un exercice pour l’esprit

Certains des projets de mémorisation auxquels nous avons donné priorité, avec nos jeunes enfants, comptaient : la prière du Notre Père, les Dix Commandements, le Symbole des Apôtres, et la présentation de l’évangélisation mondiale. Ceci couvre quatre domaines clés de la vie. Comment nous devons prier, le Notre Père ; comment nous devons nous comporter, les Dix Commandements ; ce que nous devons croire, le Symbole des Apôtres ; et comment être sauvé, la présentation de l’évangélisation mondiale.

Nous avons découvert qu’avec la répétition, même un enfant de 3 ans peut apprendre à prier la prière du  Notre Père. Alors qu’ils deviennent plus grands, une grande variété de versets de la Parole et des Psaumes sont inscrits dans la mémoire. La mémorisation de la Parole est comme une gymnastique pour l’esprit (ceux qui disent que les petits enfants ne peuvent mémoriser des passages de la Parole ont tort. Les petits enfants ont une énorme capacité de mémorisation. Ceux qui ne mémorisent pas les passages de l’Ecriture ont souvent entrepris de mémoriser beaucoup de chants profanes, et toutes sortes de détails à propos des idoles pop, des stars de Hollywood, des idoles sportives, et d’autres passions du monde).

 

Le respect de l’autorité

Il est essentiel d’enseigner à nos enfants le respect de l’autorité, en commençant avec leurs parents et leurs grands-parents, ensuite leurs oncles et tantes, les autorités dans l’église et la société. Le respect de Dieu, le respect du prochain et le respect de la propriété.

La loi de Dieu déclare : Maudit soit celui qui méprise son père et sa mère ! -Et tout le peuple dira : Amen ! (Deutéronome 27 : 16)

L’œil qui se moque d’un père et qui dédaigne l’obéissance envers une mère, les corbeaux du torrent le perceront, et les petits de l’aigle le mangeront (Proverbes 30 : 17).

Notre Seigneur Jésus déclare : Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort (Matthieu 15 : 4).

Tragiquement, aujourd’hui, le respect pour les parents et les aînés devient de plus en plus rare même dans les cercles chrétiens. Cependant, la Parole de Dieu est très claire sur ce que nous devons faire : Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard (Lévitique 19 : 32).

Proverbes 23 : 22 nous instruit : Écoute ton père, lui qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille.

Ces commandements ne sont pas adressés qu’aux jeunes enfants. Ce n’est pas une question d’âge, que nous vivions sous le toit de nos parents, ou que nous tenions notre propre ménage, nous sommes toujours responsables devant Dieu d’honorer et de respecter nos parents (Exode 20 : 12).

Chacun de vous respectera sa mère et son père, et observera mes sabbats. Je suis l’Éternel, votre Dieu (Lévitique 19 : 3).

 

Poser de solides fondations

Face aux pressions qui dévastent et assaillent nos familles, et aux impitoyables tentations qui entourent les jeunes aujourd’hui, les parents doivent prendre des mesures très particulières pour s’assurer que leurs enfants sont élevés dans l’amour et la crainte de Dieu. Nous devons poser de solides fondations et créer de bonnes habitudes, qui vont discipliner, rendre forts, et préparer nos enfants pour des vies qui plaisent à Dieu et qui soient actives pour le service de leurs assemblées, leurs communautés et leurs pays.

 

Le temps de lecture

Avant même que mes enfants ne puissent marcher ou parler, j’ai pris l’habitude d’un moment de lecture. Une grande priorité pour nous a été d’inculquer à nos enfants l’amour pour la lecture et particulièrement l’amour des Saintes Ecritures. Nous voulons fortifier leurs esprits et leurs muscles, former leurs mains et leurs cœurs. Nous voulons qu’ils aiment la connaissance, et la crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse. Pour cette raison, un moment de lecture a été une priorité quotidienne.

 

Investir dans les livres

Nous avons investi dans les livres. Nous n’avons pas pu payer tout l’équipement technologique considéré comme étant essentiel dans beaucoup de familles, nous n’avons pas de DVD, hi-fi… Et ce n’est que récemment que nous avons acquis un lecteur CD. Nous avons toujours eu beaucoup de merveilleux livres. J’ai régulièrement fait des incursions dans les librairies de Focus on the Family, et nous avons avidement dévoré James Dobson et les ouvrages de Doug Wilson  pour l’éducation des enfants et pour la famille. Nous nous sommes aussi procuré et avons utilisé la collection entière des cassettes de Growing Kids God’s Way (Elever des enfants selon Dieu) et les livres de Pearl’s No Greater Joy.

 

La Bible avant le coucher

Je crois fermement qu’une des plus importantes choses pour toute famille chrétienne avec des enfants, devrait être la lecture des histoires de la Bible et la prière avant d’aller au lit.

Ceci à  toujours été un moment agréable et passionnant  de la vie de famille, soit en nous blottissant sur le canapé, ou sur le lit, en utilisant des images colorées de livres d’histoire et quand c’était possible, en posant régulièrement des questions, et en faisant participer les plus petits enfants à ces merveilleuses histoires de la Parole de Dieu.

 

La Parole avant le dîner

Il est essentiel que nous établissions des maisons centrées sur la Bible. Il y a beaucoup de manières pour le faire. Alors que le repas du soir avait tendance à être le moment le plus important dans notre vie de famille, nous avons établi le principe de la lecture de la Parole avant le dîner.

Parfois cela comprenait la lecture d’un chapitre des Psaumes ou des Proverbes chaque soir, d’autres fois, nous avons travaillé avec de simples livres de méditation.

 

La méditation quotidienne

Parfois nous avons maintenu un moment de recueillement comme étant la première chose dans la matinée, dans d’autres occasions, ce moment a eu lieu après le dîner. Ce qui est important, c’est que la lecture de la Parole, des Psaumes, le chant des cantiques et le moment de prière doivent être une action quotidienne de tout foyer chrétien. Cela ne signifie pas que ces moments de méditation en famille doivent être longs. En fait, en particulier dans les familles avec de petits enfants, nous avons trouvé qu’il est sage de garder la méditation familiale courte, joyeuse et ciblée. La répétition aide les enfants à grandir, ainsi nous pouvons inclure des mémorisations de base de la prière du notre Père, des Dix Commandements et du Symbole des Apôtres auxquelles même les enfants de 3 ou 4 ans peuvent prendre une part active pendant la méditation.

 

Prendre du temps pour les priorités

Beaucoup de parents vont  protester parce qu’ils diront qu’ils n’ont pas le temps pour tout cela. Bien, cependant, en fait vous avez le temps si vous coupez sérieusement avec la télévision et les journaux ! A la lumière de l’éternité, quel avantage ont toutes les nombreuses heures dépensées chaque semaine devant la télévision et gaspillées dans les piteux scandales locaux, soit pour vous soit pour vos enfants ? Eliminez la télévision, et vous aurez assez de temps pour faire de vos enfants des disciples.

Je loue Dieu, que par sa grâce, un des meilleurs choix que nous n’ayons jamais fait à la maison, même bien avant que nous ayons des enfants, était de se passer de la télévision.

Avant même de nous marier, nous avions décidé que la télévision ne ferait pas partie de nos vies. Nous avons économisé pour un lecteur vidéo, et nous avons apprécié de pouvoir sélectionner des vidéos visionnées d’un œil critique. Cependant, je suis convaincu que je n’aurais tout simplement pas le temps pour la télévision et les journaux, et aussi un temps sérieux de lecture et d’enseignement de mes enfants ! Quand il faut choisir clairement entre des films et des livres, nous choisissons les livres.

 

L’organisation du temps

L’organisation du temps est une part clé d’une bonne éducation de l’enfant. Le principal est de laisser le principal être le principal. Nous planifions nos calendriers et nous planifions nos semaines. Les priorités viennent en premier. Les choses primordiales doivent être les premières.

Nos priorités spirituelles viennent en premier, notre exercice mental est en deuxième, et l’exercice physique vient en troisième. Serrer la Parole de Dieu dans notre cœur à travers la mémorisation de l’Ecriture, les méditations quotidiennes, la Parole avant le dîner, les histoires de la Bible et les prières avant la nuit, la louange, l’évangélisation et le culte doivent être de grandes priorités. Au début de chaque année, je prends mon calendrier, et j’écris le prénom de chaque enfant au jour de son anniversaire. Cela est alors un rendez-vous et mes programmes sont planifiés autour de ceci et d’autres engagements familiaux à ne pas manquer. Si c’est important, inscrivez-le dans votre agenda.

 

Fortifier les esprits et les muscles

Tout au long du travail spirituel et de la recherche de l’âme viennent les exercices mentaux qui élargissent nos esprits : lire, mémoriser et éprouver. Même avant que nos filles aient dix ans, elles avaient des examens bibliques et nous les encouragions à participer à des conférences, des sermons, des études bibliques de nos programmes destinés aux adultes. L’exercice physique et la discipline sont aussi importants. Les dimanches après-midi ont traditionnellement inclus des ballades  à vélo le long du canal ou des promenades dans la forêt. Tous nos enfants dès leur plus jeune âge ont participé à la randonnée en montagne. Entourés par de magnifiques montagnes comme nous le sommes à Cape Town, déjà à l’âge de 4 ans, Calvin avait grimpé tout le long du chemin, l’aller et le retour de Lion’s Head sans jamais être porté.

A l’âge de 7 ans, Christophe a effectué un marathon de 7 heures de marche à pied en traversant en long et en large la Table Mountain.

Nous avons inscrit chacun de nos enfants à des séances régulières d’entraînement de gymnastique, à la piscine, et à des sports variés. Notre enfant de 5 ans, Calvin, a récemment commencé de venir à vélo avec moi quand je vais tôt le matin faire du jogging dans le voisinage.

 

Discipline personnelle

Ce que nous essayons de former chez nos enfants, c’est la discipline personnelle. Nous voulons qu’eux-mêmes organisent leur temps et leurs ressources sagement, pour sélectionner les priorités à la lumière de l’éternité, pour avoir une morale de travail, et pour apprécier leur travail.

 

Une pensée critique

Nous voulons aussi que nos enfants pensent d’une manière critique. Nous ne voulons vraiment pas qu’ils acceptent simplement n’importe quoi, qu’ils soient vulnérables aux pressions qui les entourent. Nous voulons que nos enfants soient comme les gens de Bérée qui avaient des sentiments plus nobles ; ils reçurent la Parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact (Actes 17 : 11).

 

Renouveler les esprits

Nous prions que nos enfants ne se conforment pas à ce monde mais qu’ils soient transformés par le renouvellement de leur esprit (Romains 12 : 1-2). Nous voulons que nos enfants aient une bonne influence sur leurs amis, qu’ils ne soient pas comme des moutons qui suivent le mouvement pour plaire aux autres.

 

Une attitude de reconnaissance

C’est aussi important pour nous que nos enfants aient une attitude positive, pour avoir un cœur rempli de reconnaissance, premièrement envers Dieu, et envers les gens autour d’eux. Qu’ils comptent leurs bénédictions, pour être toujours remplis de joie, pour prier continuellement, et pour remercier en toute circonstance (1 Thessaloniciens 5 : 16-18).

 

Prendre des responsabilités

En tant que chrétiens, il est vital que nos enfants apprennent à prendre des décisions personnellement, en admettant l’échec,  en recherchant les bons conseils et les différents avis. La susceptibilité n’est jamais tolérée.

Ils doivent être rapides à se repentir et à pardonner aux autres. Quelques-uns des mots les plus importants que nos enfants peuvent apprendre sont : s’il te plaît ; merci ; non merci ; qu’est-ce que je peux faire ?  et : je suis désolé, s’il te plaît, pardonne-moi.

 

Avoir des initiatives

Je veux que mes enfants soient capables de prendre des initiatives, qu’ils voient les besoins, qu’ils soient volontaires pour aider, qu’ils soient généreux, et qu’ils soient prêts à se sacrifier pour les autres.

 

Tirer des leçons de l’histoire

Je veux que mes enfants connaissent l’histoire de leur famille, leur héritage national, leur héritage chrétien protestant, et l’héritage missionnaire. Ils ont besoin d’être inspirés par des exemples de grands hommes du passé, de s’efforcer de servir Dieu d’un cœur entier dans le présent et dans le futur.  Ainsi, les biographies missionnaires et les livres d’histoire prennent une part importante dans nos lectures. J’ai également renoncé à mes habitudes pour emmener mes enfants au musée, sur les sites de batailles, et dans des monuments historiques.

 

Un cœur entier et un amour brûlant pour Dieu

La Parole de Dieu montre clairement quelle est notre plus grande priorité : Voici les commandements, les lois et les ordonnances que l’Éternel, votre Dieu, a commandé de vous enseigner, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession ; afin que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, en observant, tous les jours de ta vie, toi, ton fils, et le fils de ton fils, toutes ses lois et tous ses commandements que je te prescris, et afin que tes jours soient prolongés. Tu les écouteras donc, Israël, et tu auras soin de les mettre en pratique, afin que tu sois heureux et que vous multipliiez beaucoup, comme te l’a dit l’Éternel, le Dieu de tes pères, en te promettant un pays où coulent le lait et le miel. Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. L’Éternel, ton Dieu, te fera entrer dans le pays qu’il a juré à tes pères, à Abraham, à Isaac et à Jacob, de te donner. Tu posséderas de grandes et bonnes villes que tu n’as point bâties, des maisons qui sont pleines de toutes sortes de biens et que tu n’as point remplies, des citernes creusées que tu n’as point creusées, des vignes et des oliviers que tu n’as point plantés. Lorsque tu mangeras et te rassasieras, garde-toi d’oublier l’Éternel, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu craindras l’Éternel, ton Dieu, tu le serviras, et tu jureras par son nom (Deutéronome 6 : 1-13).

L’éducation et la discipline de la prochaine génération sont données comme l’application primordiale de la loi de Dieu et la plus grande priorité du peuple de Dieu, dans Deutéronome 6 : 1-13. Nous ne devons pas simplement enseigner une importante connaissance, mais susciter un amour entier et brûlant pour Dieu. Entier, de toute notre âme, et toute notre force. Le corps, la pensée et l’esprit, Dans tous les aspects de nos vies, nous devons rayonner et refléter notre amour pour Dieu.

Nous devrions examiner les commandements de Dieu le matin, à midi, et le soir. De la première action du matin à la dernière de la journée, la Parole de Dieu doit être si intégrée dans nos vies que tout ce que nous faisons avec nos mains et tout ce que nous pensons avec nos esprits doit être guidé et dirigé par l’Ecriture. Nos foyers devraient aussi refléter la seigneurie de Christ dans tous les aspects de la vie, dans tout ce qui est derrière nos portes, même nos jardins. Les gens devraient pouvoir dire que nous sommes différents, à cause de ce que Dieu fait dans nos vies. Ils devraient voir que nous aimons le Seigneur et que la Bible gouverne tous les aspects de nos vies.

 

Un avertissement

Dans la Bible, il nous est ordonné : Seulement, prends garde à toi et veille attentivement sur ton âme, tous les jours de ta vie, de peur que tu n’oublies les choses que tes yeux ont vues, et qu’elles ne sortent de ton cœur ; enseigne-les à tes enfants et aux enfants de tes enfants (Deutéronome 4 : 9).

Nous devons discipliner nos enfants à travers ce que nous disons et faisons, par nos vies et par nos paroles, par l’éducation et en restant constamment des exemples.

 

Reconnaître les menaces

Pour cela, nous devons être bien conscients de ce qui menace nos enfants. Il y a tellement de distractions pour entraver les priorités de Dieu, l’église, la famille, la méditation, l’instruction à la maison, et le service pour le peuple de Dieu et ses créatures. Nous devons nous rendre compte des dangers : un manque de motivation, un manque d’organisation, un manque de direction, une perte et une mauvaise utilisation du temps.

L’Ecriture nous avertit :  Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs (1 Corinthiens 15 : 33).

Les amis mondains, la mode du monde, la musique mondaine, les magazines païens, la télévision, et les journaux, les écoles publiques et Internet peuvent corrompre et conquérir nos enfants.

 

Protéger notre temps

Notre temps est tellement limité.

Nous devons faire de grands efforts pour protéger notre qualité de vie familiale. Nous devons programmer les priorités de la famille dans nos agendas. Nous devons nous concentrer sur les priorités de Dieu. Rien qu’une vie, cela passera vite, seulement ce qui a été fait pour Dieu restera. Le principal est de laisser le principal être le principal. Nous devons fournir le plus d’efforts possible dans ce qui compte véritablement le plus.

 

Du courage pour se tenir seul

Nous devons être conscients des fortes pressions négatives et dominatrices de l’entourage. Nos enfants ont besoin d’avoir une colonne vertébrale spirituelle et doivent avoir du courage pour prendre position pour leurs convictions, et combattre pour la foi. Il faut leur apprendre à se soumettre à Dieu, à résister au diable, et il fuira loin d’eux (Jacques 4 : 7).

Les tentations et les pièges du diable entourent les jeunes gens et font pression sur eux aujourd’hui en sollicitant leur attention et leur allégeance : les idoles d’Hollywood, les stars de rock, du sport,  de la politique, la cigarette, l’alcool, la drogue, le hip-hop, le rap de la rébellion et le rock’n roll, la musique de Gangster-pimp, la mode et les amis mondains. Tu ne suivras point la multitude pour faire le mal (Exode 23 : 2).

 

Ne permettez pas à la technologie de vous rendre esclaves

Nous devons aussi nous méfier de la technologie (comme les téléphones mobiles et les ordinateurs) qui ronge nos vies.

La technologie est un dangereux outil et un maître qu’il faut craindre. Nous devons nous assurer que la technologie est un outil dans nos vies, et non pas le maître. Les téléphones mobiles et les conversations téléphoniques ne devraient jamais pouvoir interrompre la méditation familiale ou les cultes à l’église. Nos enfants doivent savoir que les téléphones doivent être éteints pour les rencontres de prière, et pour les réunions d’église…

 

L’état d’esprit

Bien plus dangereux est l’esprit de révolte qui émane si souvent des films d’Hollywood et le bruit qui se fait passer pour de la musique. Car la désobéissance est aussi coupable que la divination (1 Samuel 15 : 23). L’état d’esprit est le plus important. Protégez vos enfants des influences qui font la guerre à leur âme.

 

Eduquer par l’exemple

Mes enfants ont besoin de voir que j’aime Dieu et sa Parole d’un cœur entier. Ils doivent voir quelle est la priorité que je place au-dessus de la famille, et nos études de la Parole de Dieu et la louange du Seigneur. Ils doivent voir comment je respecte mes aînés, et combien j’aime les créatures de Dieu. Ils doivent voir que je ne me laisse par distraire par les appels téléphoniques quand c’est le moment de la méditation familiale.

 

Le développement du caractère

Je veux que mes enfants apprennent à être courageux, qu’ils soient responsables et fidèles, et qu’ils deviennent des chrétiens disciplinés et intègres. Ils doivent être des gens qui tiennent parole, pour que d’autres puissent compter sur eux. Et ils doivent apprendre à ne pas être égoïstes, à mettre toujours leurs sentiments personnels et leurs intérêts de côté, dans le but de faire ce qui est juste, de prendre soin du faible, des indigents et du solitaire. Prendre soin des animaux errants, aider ceux qui sont dans les plus grands besoins, et servir le Seigneur avec empressement. Pour bénéficier d’un bon enseignement, mes enfants doivent voir constamment que ces priorités et ces principes sont effectivement ceux de ma propre vie.

 

En ma qualité de père, Dieu m’a donné un devoir à accomplir : soigner et protéger mes enfants, et être un exemple pour eux en les disciplinant et en leur apprenant à être des enfants qui craignent Dieu, qui vont aimer et servir le Seigneur, son peuple et ses créatures d’un cœur entier.

 

Sache donc que c’est l’Éternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements (Deutéronome 7 : 9).

 

 

Enfant qui craint Dieu