Le réveil

Le réveil

Qu’est-ce que le réveil ?

On peut définir le réveil de plusieurs manières, mais pour dire l’essentiel, c’est simplement Dieu au milieu de son peuple, dans la puissance et la gloire. Duncan Campbell, du réveil des Nouvelles-Hébrides, a dit une fois : Le réveil, ce n’est pas quand les églises sont remplies de gens, mais quand les gens sont remplis de Dieu. Pour le peuple de Dieu, le réveil implique un renouvellement et un retour au modèle biblique. L’Eglise, à la Pentecôte, a bénéficié d’une puissante effusion de l’Esprit de Dieu, et le réveil s’est propagé de tous côtés. Tout au long de l’histoire, Dieu a cherché à envoyer des temps de rafraîchissement à son peuple. En période de réveil, Christ est au centre même, en tant que Seigneur glorifié devant lequel tous doivent s’incliner. 

 

Quelles sont les caractéristiques du réveil ?

Une conviction de péché donnée par Dieu ; la tristesse d’avoir péché commence au sein du peuple de Dieu, et s’étend par la suite aux incroyants ; la confession des péchés est précise et profonde ; la restitution (rendre des biens volés, s’excuser, etc.) découle naturellement de la repentance, qui se traduit par un changement d’état d’esprit à l’égard du péché et de Dieu ; la joie du pardon par la foi dans le sacrifice expiatoire de Christ pour le péché ; des vies soumises à Jésus-Christ ; la communion des saints ; un zèle missionnaire pour amener l’Evangile aux perdus.

 

Qu’en est-il des manifestations visibles – ne sont-elles pas un signe de réveil ?

De nombreux signes surnaturels et des miracles ont été observés et notés au cours des réveils. Toutefois, les manifestations visibles ne sont pas nécessairement une preuve de l’authenticité d’un réveil. Les contrefaçons sont typiques des faux réveils. Tout mouvement qui présente les manifestations physiques (le rire, les bruits d’animaux, les « tremblements », etc.) comme étant son point central, est immédiatement suspect, particulièrement si les caractéristiques du réveil mentionnées plus haut sont absentes. Des hommes de réveil, comme Jonathan Edwards et George Whitefield, mettaient en garde contre les manifestations physiques quand elles devenaient l’épicentre d’un mouvement et qu’elles étaient dissociées de la vraie repentance et du fruit de l’Esprit. De par sa nature même, un réveil est forcément accompagné d’un profond sentiment d’émotion. Cependant, une fois que l’on admet que le niveau du travail de l’Esprit doit être mesuré d’après la force de l’émotion ou des manifestations extérieures, alors l’Esprit de Dieu est éteint et le réveil touche à sa fin.

 

Comment le réveil arrive-t-il ?

Il faut bien comprendre qu’un réveil est un acte souverain de Dieu – son œuvre seulement peut porter le nom de réveil. Bien qu’il n’existe pas de formule toute simple pour obtenir le réveil à une grande échelle, nous sommes encouragés par la Parole de Dieu à crier à Dieu pour le réveil (voir Que dit la Bible au sujet du réveil?). Comme Jonathan Edwards l’a dit, le réveil est un temps de grâce spécial, et le lieu et le moment dépendent de sa volonté. Cependant, le réveil personnel est une nécessité pour chaque chrétien.

 

Que dit la Bible au sujet du réveil ?

Les Ecritures sont un manuel sur le réveil. Les citations suivantes ne sont que quelques-unes de ses merveilleuses perles :

Ta droite, Ô Eternel ! a signalé sa force ; ta droite, Ô Eternel ! a écrasé l’ennemi. (Ex. 15:6)

Un seul d’entre vous en poursuivait mille ; car l’Eternel, votre Dieu, combattait pour vous, comme il vous l’a dit. (Jos. 23:10)

Ton Dieu ordonne que tu sois puissant ; affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous ! (Ps. 68:29)

Et nous ne nous éloignerons plus de toi. Fais-nous revivre, et nous invoquerons ton nom. (Ps. 80:19)

Eternel, Dieu des armées, relève-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauvés ! (Ps. 80:20)

Ne nous rendras-tu pas à la vie, afin que ton peuple se réjouisse en toi ? (Ps. 85:7)

afin de ranimer les cœurs contrits. (Es. 57:15)

Oh ! si tu déchirais les cieux, et si tu descendais, les montagnes s’ébranleraient devant toi. (Es. 63:19)

Comme s’allume un feu de bois sec, comme s’évapore l’eau qui bouillonne, tes ennemis connaîtraient ton nom, et les nations trembleraient devant toi. (Es. 64:1)

Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où le laboureur suivra de près le moissonneur, et celui qui foule le raisin, celui qui répand la semence, où le moût ruissellera des montagnes. (Amos 9:13)

Venez, retournons à l’Eternel ! Car il a déchiré, mais il nous guérira ; il a frappé, mais il bandera nos plaies. (Osée 6:1)

Il nous rendra la vie dans deux jours ; le troisième jour il nous relèvera, et nous vivrons devant lui. (Osée 6:2)

Alors il me dit : Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel des armées. (Za. 4:6)

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. (Ac. 1:8)

Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. (Ac. 4:33)

Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu’ils avaient fait. Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde : on en estima la valeur à cinquante mille pièces d’argent. C’est ainsi que la parole du Seigneur croissait en puissance et en force. (Ac. 19:18-20)

Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa gloire et par sa vertu. (2 Pi. 1:3)

 

Que dois-je faire pour vivre un réveil personnel ?

Nous citons les Cinq résolutions pour un réveil personnel de Jim Eliff. Le réveil personnel commence lorsque le chrétien reconnaît honnêtement son péché. Les engagements suivants ne constituent pas une formule, mais chaque chrétien doit s’y soumettre :

1 . Repentez-vous de tout péché connu.

Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle et repens-toi (Ap. 3:19). Décision : Je n’irai pas au lit ce soir et je ne vivrai pas cette journée sans m’être vraiment repenti de tout péché connu contre Dieu.

2 . Abandonnez toute activité et toute habitude contestables.

Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché (Ro. 14:23). Décision : Je n’irai pas au lit ce soir et je ne vivrai pas cette journée sans enlever de ma vie toute activité ou habitude dont je ne peux pas être absolument sûr qu’elle soit approuvée de Dieu.

3 . Redressez tous vos torts à l’égard des autres.

Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande (Mat. 5:23,24). Décision : Je n’irai pas au lit ce soir et je ne vivrai pas cette journée sans faire tout ce qui est possible pour redresser tous mes torts à l’égard des autres.

4 . Entretenez-vous avec Dieu par la prière et la lecture de la Parole.

Eternel, rends-moi la vie selon ta parole ! (Ps. 119:107) Priez sans cesse (1 Thess. 5:17). Décision : Je n’irai pas au lit ce soir et je ne vivrai pas cette journée sans passer des moments tranquilles avec Dieu, dans la prière et en méditant sincèrement sa Parole.

5 . Faites confiance à Dieu pour qu’il vous utilise dans la vie des autres.

Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés (Ja. 5:19,20). Décision : Je n’irai pas au lit ce soir et je ne vivrai pas cette journée sans demander à Dieu et attendre de lui qu’il se serve de moi comme d’un instrument utile pour le réveil dans la vie de quelqu’un d’autre.

 

Saviez-vous que …

Daniel Rowland, du réveil du Pays de Galles au XVIIIème siècle, prêchait avec tant de puissance sur l’indignation du ciel contre le péché que les gens recevaient une conviction de péché si profonde qu’un certain nombre d’entre eux, incapables de rester debout, gisaient au sol ? Ils couvraient le sol à tel point qu’il n’était pas facile pour quelqu’un de passer sans trébucher contre l’un d’eux.

… le puritain George Swinnock disait que le prédicateur devait utiliser l’aiguille de la loi pour faire passer le fil de l’Evangile ?

Jonathan Edwards, après avoir vécu de grands réveils, disait que les preuves distinctives d’une œuvre authentique sont une conviction de la divinité de Christ et du caractère unique du salut, une aversion pour toute manifestation du péché, un intérêt accru pour la Parole de Dieu, et l’amour de Dieu à l’œuvre dans la personne ?

… le réveil du Pays de Galles (1904 – 1906) provoqua l’arrêt des mines, à certains endroits ? La raison ? Les poneys utilisés pour tirer les chariots de charbon ne pouvaient pas comprendre les ordres sans les jurons qui avaient soudain disparu au moment où de nombreux mineurs avaient rencontré Christ.

George Whitefield écrivit une brochure (Lettre aux sociétés religieuses) soulignant l’importance de la confessions des péchés les uns aux autres ? Il n’y a que ceux qui l’ont expérimenté qui peuvent dire quel est l’indescriptible avantage d’une telle union et d’une telle communion des âmes. Je ne connais pas de meilleur moyen au monde pour garder l’hypocrisie loin de vous…

… la vie de Luther fut transformée si radicalement par un réveil personnel qu’il perdit toute peur du diable ? On dit qu’une nuit, il fut dérangé par un bruit dans sa chambre. Il se leva, alluma une bougie et ne trouva rien du tout. Il comprit tout à coup qui avait fait ce bruit – le diable. – Oh, dit-il, c’est toi, n’est-ce pas ? et retournant dans son lit, il se rendormit aussitôt.

Jonathan Edwards prêcha une fois pendant une période de réveil un sermon – Pécheurs, entre les mains d’un Dieu en colère – qui fut si puissant que les membres de l’assemblée, frappés de terreur, se retenaient aux piliers et à la chaire, pensant qu’ils allaient tomber en enfer d’un moment à l’autre ?

George Whitefield ne publia pas de rapports établissant le nombre de conversions ? Il y a tant d’auditeurs qui reçoivent la Parole avec joie, comme le terrain pierreux, que j’ai décidé de retenir mes jugements jusqu’à ce que je reconnaisse l’arbre à ses fruits. Sa règle était : Vivre une vie de sainteté est la meilleure preuve du fait d’avoir expérimenté la grâce.

Murray McCheyne, dont Dieu s’est servi en Ecosse avec puissance, craignait beaucoup de donner de faux espoirs aux âmes et disait : Un réel désir de sainteté complète est la plus claire marque de la nouvelle naissance.

… il est dit de John Knox, qu’après qu’il soit monté en chaire pour la dernière fois, le 9 novembre 1572, et bien qu’il était si faible qu’il dut être soutenu, il prêcha comme s’il allait mettre la chaire en pièces ?

Calvin, puissamment utilisé dans la Réforme et le réveil du XVIème siècle, n’avait que 27 ans quand il écrivit sa célèbre Institution ?

le réveil du Pays de Galles en 1740 changea des régions entières ? Maintenant toute l’atmosphère de ces régions était transformée ; au lieu des séances de jeux le jour du sabbat, de la danse, des malédictions, des jurons, des blasphèmes contre le nom de Dieu, des chansons douteuses, des paroles vaines, des médisances, des histoires sans fin, des mensonges et des persécutions contre les enfants de Dieu – au lieu de tout cela … les bergers chantaient des cantiques dans leurs vallées, le laboureur et celui qui conduit ses bœufs chantaient souvent des psaumes et des cantiques spirituels ensemble dans les champs ; les servantes, les enfants et les vieillards discutaient joyeusement ensemble des œuvres de l’Esprit de grâce…, d’après un témoin du réveil.

… le réveil implique l’évangélisation, mais l’évangélisation peut ne pas ne pas impliquer le réveil ? James Alexander Stewart disait : L’évangélisation suit toujours le réveil, mais le réveil ne suit pas nécessairement une campagne d‘évangélisation.

 

 

Sources :

  • Eigion Evans, Daniel Rowland and the great evangelical awakening in Wales, (Banner of truth) USA 1985.
  • Stegen, Revival, (enregistrement de 3 heures sur cassette).
  • Jim Eliff, Five resolves for personal revival, (Christian communicators worldwide) USA.
  • Iain H. Murray, Revival and revivalism, (Banner of truth) USA 1994.
  • Kurt E. Koch, Dieu parmi les Zoulous, (publié par la Mission Kwasizabantu) 1981.
  • James Burns, Revivals, their laws and leaders, (Baker book house) Grand Rapids, 1960.
  • James Alexandes Stewart, Opened windows – the Church and revival, 1958.

 

Traduit de l’anglais d’un document de CFT-RSA

 Réveil